Qui sommes-nous ?

Le collectif L’oeil sur Moscou, est composé d’enseignants-chercheurs en sciences sociales du sport :

Julien Sorez, fondateur du collectif et coordonnateur. Historien, maître de conférences à l’Université de Picardie Jules Verne. Après avoir travaillé sur le football parisien et sur le sport colonial, ses travaux de recherche portent actuellement sur le spectacle sportif.

Ludovic Lestrelin, coordonnateur. Sociologue, maître de conférences à l’Université de Caen Normandie. Ses recherches portent principalement sur les transformations des spectacles et des publics sportifs. Il a notamment publié un ouvrage sur les évolutions des modes de soutien en faveur des clubs de football : L’autre public des matchs de football. Sociologie des supporters à distance de l’Olympique de Marseille, Paris, éditions EHESS, 2010.

Eric Passavant, coordonnateur. Sociologue, maître de conférences à l’Université de Picardie Jules Verne. Il a travaillé sur les pratiques de glisse urbaine et sur la Fondation Zellidja qui encourage des voyages de formation à destination des lycéens. Il est l’auteur d’une thèse sur le développement du tourisme d’aventure.

Fabien Archambault, contributeur. Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Limoges. Après avoir travaillé sur les liens entre football et politique en Italie (Le Contrôle du ballon. Les catholiques, les communistes et le football, Rome, 2012), il s’intéresse toujours à l’émergence du sport comme culture de masse entre Europe et Amériques.

Jean-Charles Basson, contributeur. Politiste, maître de conférences hors classe à l’Université de Toulouse. Ses travaux portent sur le gouvernement des populations dans les domaines de l’ordre public, de la santé publique, de l’espace public et de l’éducation. À ce titre, il analyse, depuis de nombreuses années, l’action publique d’encadrement et de contrôle des conduites des spectateurs, supporters, ultras et hooligans du football contemporain.

Laurent Bocquillon, contributeur. Professeur de Lettres-Histoire, Doctorant en Histoire contemporaine.

Bérangère Ginhoux, contributrice. Sociologue, ses principaux travaux portent sur la culture des supporters(trices) ultras, l’engagement extrême et la question du genre dans les groupes à dominante masculine. Elle est l’auteure d’une thèse intitulée Les Ultras. Sociologie de l’affrontement sportif et urbain soutenue en 2013.

Nicolas Hourcade, contributeur. Professeur agrégé de sciences sociales à l’Ecole Centrale de Lyon. Il étudie les différentes formes de supportérisme en France et en Europe, ainsi que leurs modes de gestion par les autorités sportives et publiques. Sur ces sujets, il publie régulièrement des textes universitaires ainsi que des articles journalistiques, notamment pour So Foot. Il est également co-auteur de rapports institutionnels sur le sujet (le Livre vert du supportérisme, remis au secrétariat d’Etat aux sports en 2010, et Prévention des violences dans le football. Regards croisés France-Allemagne, remis en 2015 à l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse).

Nicolas Kssis-Martov, contributeur

Didier Rey, contributeur. Historien, professeur à l’Université de Corse, membre de l’UMR Lisa 6240.  Il travaille sur le sport et avant tout le football, en Méditerranée occidentale et ses liens avec les phénomènes identitaires et les représentations socioculturelles.

Clément Rivière, contributeur. Maître de conférences en sociologie à l’Université de Lille et chercheur au CeRIES. Il est co-rédacteur en chef de la revue Métropolitiques.

Victor Pereira, contributeur. Historien, maître de conférences à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Ses recherches portent sur l’histoire des migrations portugaises à l’époque contemporaine. Il a publié La dictature de Salazar face à l’émigration. L’Etat portugais et ses migrants en France (1957-1974), Paris, Presses de Sciences Po.

Publicités